Nouvelles recettes

Le Mayanoki Sushi Supper Club arrive à Brooklyn Oenology

Le Mayanoki Sushi Supper Club arrive à Brooklyn Oenology


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Il existe deux types de restaurants de sushis à New York : ceux qui proposent des combos de rouleaux californiens et ceux qui vous vendent du toro premium à la tranche, à des tarifs qui font que le loyer de votre studio au sous-sol semble raisonnable. Les deux ont leurs mérites et sont agréables, mais pour une certaine variété, Maynoki propose une expérience de sushi pop-up différente des autres.

Actuellement situé dans cette salle de dégustation du Brooklyn Oenology (BOE) de Williamsburg, le dîner pop-up mensuel de seize personnes associe des vins locaux de New York à un dîner omakase à plusieurs plats. Omakase se traduit par "confier", permettant au convive de confier tous les aspects du repas au chef (il s'assurera que vous n'avez pas d'allergies aux arachides).

Et à Mayonaki, le chef doit certainement faire confiance. Le chef Albert Tse a travaillé comme chef de sushi pendant plus de 20 ans, gagnant des fans et de la grandeur culinaire au Zutto de TriBeCa. Après avoir quitté le restaurant, deux des plus grandes groupies de Tse, des entrepreneurs technologiques David Torchiano et Josh Arak ont ​​fondé leur club de souper éphémère pour permettre aux New-Yorkais de continuer à profiter des créations de sushi uniques du chef Tse.

Le menu omakase à neuf plats change selon les saisons, car il propose des fruits de mer frais, d'origine aussi locale et durable que possible. Brooklyn Oenology propose cinq vins sélectionnés à la main pour accompagner les plats, équilibrant bien l'acidité et la douceur avec leurs vins créés à partir de raisins locaux de New York. Le plus impressionnant, cependant, est que ce repas à plusieurs plats est entièrement préparé par un seul chef incroyablement magistral.

Mayanoki attire une foule régulière et les billets doivent être achetés bien à l'avance avant que les places limitées ne se vendent. En plus des habitués, plusieurs amis et couples célébrant des anniversaires (novembre est 9 mois après février, selon les calculs des convives) ont assisté au dîner Mayonaki de novembre.

Le menu de novembre s'est ouvert avec deux huîtres exceptionnelles, garnies de cubes de concombre, d'uni et de soja vieilli, la salinité parfaitement maîtrisée avec une gorgée de Shindig Fizzi 2012 croustillant de BOE.

Le homard enveloppé dans de fines tranches de douve était un plat riche et charnu, tout comme le Thon Poke, servi dans un verre à cocktail avec des cacahuètes ajoutant un niveau supplémentaire de saveur aux cubes de thon déjà décadents saupoudrés de sésame et de sauce soja.

Pour la finale, les convives ont dégusté un simple rouleau de concombre, une épaisse tranche de thon et une généreuse portion d'uni sur du nori et du riz. Le dessert était un simple gâteau au thé vert, une conclusion légère et satisfaisante au repas.

Le prochain dîner Mayanoki aura lieu le 12 décembre au Brooklyn Oenology. Des billets de 95 $ (y compris l'accord mets et vins, des verres ou des bouteilles supplémentaires à emporter sont en sus) sont disponibles ici.